Cloître de la Visitation

Le monastère de la Visitation est protégé comme monument en raison de l’intérêt général constitué par :

  • la valeur historique

L’ordre de la Visitation a été fondé en 1610 à Annecy en France par Jeanne de Chantal et François de Sales. Ce monastère est le seul lieu d'établissement des sœurs de la Visitation en Belgique. Le site se composait d’un monastère avec conciergerie. En 1937, une habitation a été ajoutée pour l’aumônier. Dès sa construction, le monastère a été considéré comme une réalisation importante. Il attirait un flux constant de visiteurs. Cette affluence n’a pris fin que le 16 septembre 1930 lorsque le couvent a été aménagé.

  • la valeur socioculturelle

Le monastère a été construit comme un couvent. La séparation entre le couvent (autour du cloître) et la partie publique avec ses parloirs, la grande sacristie et les chambres des prêtres (aile est à côté de la chapelle) est clairement reconnaissable à son plan, ses fonctions et son aménagement. Le parloir avec séparation entre les visiteurs et les sœurs du couvent a été conservé dans son état d’origine, tout comme la nef séparée pour les croyants dans l'église et la séparation entre le chœur des sœurs et l'église. L’ensemble du terrain est clôturé par un mur et les maisons présentes sur le domaine ne peuvent ni accéder ni voir le jardin du cloître. Le domaine comporte des vergers et un cimetière a été installé dans le coin nord-est pour les sœurs. L’habitation de l’aumônier et la conciergerie ne peuvent ni voir ni entrer en contact avec le jardin du cloître.

Plus d'informations

Agentschap Onroerend Erfgoed 2017: Klooster van de Visitatie, Inventaris Onroerend Erfgoed [online], https://id.erfgoed.net/erfgoedobjecten/201385