La nature dans votre jardin

Environ 8 % de la Flandre sont des jardins privés

Plus de 80 % des ménages flamands habitent dans une maison unifamiliale avec son propre jardin ou sa propre terrasse et environ 70 % cent des jeunes rêvent d'acquérir une maison avec jardin. Ce souhait de posséder sa propre maison avec jardin est bien ancré dans notre communauté flamande. Cette culture trouve ses origines dans la politique belge du logement à la fin de XIXe siècle. Le jardin privé était alors considéré par les autorités comme un lieu où les familles pouvaient se détendre de manière sensée et produire leur propre nourriture. L'objectif était donc de créer un grand nombre d'habitations unifamiliales avec jardin. Ce ne fut pas sans résultat, car selon une étude, la superficie flamande est constituée à 8 % de jardins privés, ce qui est comparable à la superficie totale de nos forêts qui représentent environ 11 % de la superficie flamande.

Temps de voir les choses autrement ?

En dépit de cette superficie importante et des fondements historiques, les jardins ne sont actuellement pas souvent pris en compte dans les études et les politiques en matière d’utilisation du sol et d’environnement. À tort, car les jardins ont beaucoup à offrir à notre société. Ils constituent le maillon entre notre communauté et notre environnement. Mieux encore, ils peuvent soutenir de nombreux services écosystémiques. En considérant l’ensemble des jardins flamands comme un « complexe jardinier », nous avons pu dégager les possibilités qu’ils recelaient encore.

Selon l’étude, les jardiniers flamands utilisent ainsi plus d’engrais que nécessaire. Cette pratique a un effet négatif sur l’environnement. Par ailleurs, les pelouses s'avèrent pouvoir absorber du CO2 , une caractéristique positive dans le cadre du changement climatique. Environ la moitié des jardiniers interrogés dispose d’un potager. Même si le jardin est actuellement composé d’une pelouse, il a un potentiel intéressant en termes d’espace, qui pourrait être utilisé pour cultiver ses propres légumes en cas de nécessité. Les jardins offrent donc de multiples possibilités dans le cadre des besoins alimentaires, de la conservation de la nature et du changement climatique.

Appel à un nouveau style de « jardinage »

Si nous souhaitons réaliser les nombreuses possibilités que le complexe jardinier recèle encore, nous allons devoir porter un autre regard sur nos jardins. Des changements individuels au niveau de l’entretien et de la conception des jardins peuvent sembler minimes et insignifiants, mais si des milliers de jardiniers les appliquent, l'impact peut être considérable. En réfléchissant à la valeur collective de nos petits jardins privés, il pourrait être évident à l’avenir que nous adaptions la manière dont nous entretenons notre jardin en fonction de ces valeurs sociétales.

Plus d'informations

Instituut voor Landbouw en Visserijonderzoek: jardins privés

Planter des espèces indigènes est très important pour préserver la biodiversité locale. Une liste des arbres et plantes indigènes est disponible à la fin du document ci-dessous (cette liste n’est qu’une suggestion, pas une obligation !).

Heures d'ouverture & contact

Service Environnement

adresse
Avenue Arthur Dezangré 17
1950 Kraainem
tél.
02 719 20 65
adresse e-mail
info@kraainem.be