Action contre l’utilisation du GSM au volant

Publié jeu. 28 avril 2022
Du 1er mai au 30 juin 2022 inclus, toutes les zones de police de l'arrondissement de Hal-Vilvorde ont reçu l’autorisation de procéder à un retrait de permis immédiat lorsqu’un automobiliste utilise un téléphone mobile au volant.

Du 1er mai au 30 juin 2022 inclus, toutes les zones de police de l’arrondissement de Hal-Vilvorde ont reçu du Procureur du Roi l’autorisation de procéder à un retrait de permis immédiat pour une durée de 8 jours lorsqu’un automobiliste utilise un téléphone mobile ou un autre appareil électronique avec écran au volant.

Ces dernières années, l’utilisation de téléphones mobiles au volant a augmenté dans des proportions exponentielles. Selon une enquête européenne, 1 conducteur belge sur 4 lit ou envoie des messages pendant qu’il conduit son véhicule, et 1 sur 6 n’utilise toujours pas de dispositif mains libres lorsqu’il téléphone au volant. 1 conducteur sur 10 avoue avoir déjà eu ou failli avoir un accident à cause de cela. Selon l’institut Vias, 8 % des accidents mortels sont à mettre en rapport avec l’utilisation de téléphones mobiles au volant. Selon les estimations, l’utilisation de téléphones mobiles au volant ferait ainsi une cinquantaine de morts et quelque 4.500 blessés par an.  

Les conducteurs dont le permis de conduire a fait l’objet d’un retrait immédiat dans le cadre de cette action devront comparaître devant les tribunaux de police de Vilvorde et Hal dans le courant du mois de septembre. Ils risquent une amende de 240 à 4.000 € et un retrait de permis pour une durée de 8 jours à 5 ans. 

Le parquet de Hal-Vilvorde espère de cette manière sensibiliser les usagers de la route aux retombées potentielles de leur imprudence.